Fictions émancipatrices / Emancipatory fictions

Les fictions émancipatrices constituent un objet d’étude très intéressant, car elles laissent libre cours à l’imagination d’un ordre social radicalement différent, dans lequel les personnes handicapées pourraient être réellement émancipées de certaines tutelles (institutionnelles, médicales, familiales, etc.). Les fictions émancipatrices concernant les personnes handicapées sont rarement connues du grand public, et peu médiatisées.

La fiction argentine « La rébellion des infirmes ».

Nous allons détailler ici une fiction argentine, La Rebelión de los Lisiados,  qui témoigne de l’aspiration égalitaire des personnes handicapées. En 1974, un assistant social argentin côtoyant de près le milieu de la réadaptation publie un ouvrage de science-fiction intitulé La Rebelión de los Lisiados[1], en s’inspirant des mouvements de protestation des personnes handicapées qui se sont déroulés à Buenos Aires pendant l’été 1973. L’auteur, Enrique Defilippis Novoa, y remet en cause les modalités et la finalité de la réadaptation physique et professionnelle de la société futuriste qu’il décrit, une réadaptation qui mène à l’exploitation par le travail des personnes handicapées physiques et à l’aliénation totale des personnes handicapées psychiques et mentales. Il s’inscrit visiblement dans une perspective écologique qui émerge au cours des années 1970, qui dénonce les ravages de l’avancée technologique et prône un retour à la nature.

Lire la suite…

 

En Espagne, la Charte revendicatrice des personnes physiquement saines

En Espagne, Vicente Valero Sanchez, appartenant à la coordination des diminués physiques de Valence, élabore au début de l’année 1980 une Charte revendicatrice des personnes physiquement saines (Tabla Reivindicativa de las Personas fisicamente dotadas). Il y énumère de manière sarcastique les droits attribués aux personnes physiquement dotées, reflet de la situation de marginalité dans laquelle est maintenue la majorité des personnes handicapées physiques. Toute l’ironie consiste à renverser totalement la hiérarchie sociale, avec un basculement de la charge discriminatoire à destination des personnes physiquement dotées.

Lire la suite…

 

El mundo de los « cojos » : « Cojilandia »

Aqui les presento una historia escrita por Ana Maria Carrera y Salvador Berlanga, sobre « Cojilandia » (el mundo de los « cojos »), publicada en la revista Zangalleta en 1980.

Aquella noche, Maria se sentía mejor que nunca. A través de una amplia ventana, la brisa cálida del verano acariciaba su expléndida juventud. Irene, su querida abuela, sentada junto a ello como casi siempre, parecía detener el tiempo con el suave crujir de su vieja mecedora.

Leer los parafos siguientes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.